Présentation de la Trésorerie Générale de Yamoussoukro

HISTORIQUE ET MISSIONS DE LA TRESORERIE GENERALE DE YAMOUSSOUKRO

1-  Situation géographique

Située  à environ 266 km d’Abidjan, Yamoussoukro, capitale Politique de la Côte d’ivoire, abrite des services financiers dont  la Trésorerie Générale de Yamoussoukro bâtie sur une superficie d’environ 10.000 m2, cet édifice architectural ceinturé d’une clôture de quatre mètres de hauteur est situé au quartier  Millionnaire en bordure de la voie internationale non loin de l’hôtel Président.

2-  Historique

Créée en 1963 sous l’appellation « PERCEPTION », la Trésorerie Générale de Yamoussoukro, était rattachée à la Trésorerie Départementale de Bouaké.
En 1981, elle devient une Recette –Perception. Elle est ensuite  érigée en Trésorerie Départementale en 1991 avec comme postes rattachés : les Perceptions de Bouaflé, d’Oumé, de Tiébissou et de Toumodi.
En 2000, elle devient une Trésorerie Régionale avec pour postes rattachés : la Trésorerie Principale de Toumodi, les Trésoreries de Taabo et de Tiébissou, les Paieries du District de Yamoussoukro, de Tiébissou et de Toumodi, et l’Agence comptable de l’Institut Nationale Polytechnique Houphouët Boigny (INPHB).

En 2005, suivant l’évolution de ses attributions, la Trésorerie Régionale de Yamoussoukro est transformée en Trésorerie Générale tout en conservant les mêmes postes rattachés. Toutefois, en 2009, la Trésorerie Principale de Toumodi s’est détachée de la Trésorerie Générale de Yamoussoukro pour devenir une Trésorerie Générale, et a pour postes rattachés : la Trésorerie Principale de Taabo et la Paierie de Toumodi.
Depuis sa création, neuf (9) chefs de poste se sont succédés à la tête de cette structure. Nous avons:

       -  1976-1784 : M. KRY Bi Assie ;
       -  1984-1986 : M. KRA Yao Eric ;
       -  1986-1993 : M.BAMBA Sékou ;
       -  1993-1996 : M. HOULET Mamadou ;
       -  1996-1999 : M. N’DRI N’Guessan ;
       -  1999-2000 : M. BONI Emile Médard ;
       -  2000-2005 : M. ASSAHORE Konan Jacques ;
       - 2005-2009 : M. AHOUSSI Arthur Augustin ;
       Depuis le 10 juillet 2009 : M. KOFFI N’ Guessan.

II- LES MISSIONS DE LA TRESORERIE GENERALE DE YAMOUSSOUKRO

1-  Les missions d’ordre général

La Trésorerie Générale de Yamoussoukro représente la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique(DGTCP) dans la Région du Bélier.
Ses missions principales consistent à : mobiliser les ressources, gérer la trésorerie, exécuter les dépenses publiques de l’Etat, tenir la comptabilité de l’Etat et produire le compte de gestion.

Par ailleurs, elle est chargée de la centralisation et du contrôle des opérations des postes comptables, des régies de recettes et d’avances ainsi que des agences comptables qui relèvent de la circonscription financière. Aussi, est-elle également chargée de la gestion des opérations financières et comptables de la Commune de Yamoussoukro.
Pour accomplir ces missions, la Trésorerie Générale de Yamoussoukro a mis en place un système d’organisation et de fonctionnement.

2-  Mission d’ordre spécifique

Choisie comme centre pilote dans la démarche qualité par la DGTCP depuis le 25 mai 2005, la TGY est certifiée ISO 9001 version 2000 en 2008 puis version 2008 depuis le 21 octobre 2011.
Conformément à cette norme, la structure organisationnelle de la Trésorerie Générale de Yamoussoukro s’est modifiée, dans le but de satisfaire les attentes des usagers à travers dix processus. Ces processus se subdivisent en trois groupes que sont :
Les processus de management : ce processus permet de rechercher les informations et de trouver les actions à mener pour la satisfaction des usagers. Il comporte :

  • Le PM1 (Gérer l’écoute client) : il consiste à recueillir des informations relatives aux besoins et attentes des clients ;
  • Le PM2 (manager la qualité) : c’est le processus superviseur de la politique qualité. Son rôle est de prévoir les grandes lignes et les actions à effectuer ;
  • Le PM3 (Gérer la communication) : il a pour rôle d’assurer la diffusion des décisions prises aux agents et usagers ;

Les processus de réalisation : ces processus regroupent l’ensemble des activités propres à la mission des Trésorerie Générales. Ils sont au nombre de quatre :

  •  Le PR1 (Mobiliser les ressources financières publiques) c’est-à-dire recouvrer les recettes fiscales non enrôlées et les recettes non fiscales de la circonscription financière de Yamoussoukro ;
  •  Le PR2 (Gérer la Trésorerie de l’Etat) c’est- à -dire centraliser les ressources nécessaires pour couvrir les dépenses, assurer la mise à disposition des fonds aux services demandeurs, surveiller le niveau de l’ encaisse et allouer les ressources au sein de la circonscription financière ;
  •  Le PR3 (Exécuter les dépenses publiques) il s’agit de payer les dettes des services déconcentrés de l’Etat et de la commune ;
  •  Le PR4(Comptabiliser et produire les comptes de gestion) il s’agit de procéder aux enregistrements comptables des différentes opérations de la Trésorerie Générale de Yamoussoukro, réceptionner et contrôler les pièces justificatives et

les notifications de crédits, effectuer les reports dans les fichiers « compte de gestion », assurer la clôture de l’exercice, constituer les liasses et transférer les comptes de gestion consolidés.
Les processus supports : Ces processus gèrent l’ensemble des éléments sur lesquels repose le bon fonctionnement de la politique qualité. Ils sont au nombre de trois :

  • Le PS1 : gérer les approvisionnements en matériels, infrastructures et logistique. Il fournit le matériel nécessaire à l’exécution des tâches.
  • Le PS2 : il  a pour mission le suivi du personnel en  mettant en exergue le code de déontologie du Trésor et d’exhorter à la responsabilisation  et à l’engagement.
  • Le PS3 : il permet de veiller à la sécurité du personnel par la mise en place de conditions adéquates au service, à la sécurité financière (le contrôle de la disponibilité en caisse, des valeurs inactives et des régies de recettes).

Pour accomplir cette mission et satisfaire ses usagers, la Trésorerie Générale de Yamoussoukro compte un effectif de cinquante quatre(54) agents qui exercent leurs activités à travers un système d’organisation et de fonctionnement.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

I-  ORGANISATION
Dans le souci d’obtenir des résultats probants dans l’accomplissement de ses tâches, la Trésorerie Générale articule son organisation autour de deux grands organes : les organes de direction et les organes d’exécution.

1-l’organe de direction

L’organe de direction est composé de trois membres: le Trésorier Général et les fondés de pouvoirs.
Le Trésorier Général est un Administrateur des Services Financiers. Il est nommé par décret présidentiel, sur proposition du Ministre de l’Economie et des Finances. Chef du poste, il coordonne toutes les activités des services et des postes comptables rattachés. Par ailleurs, il est assisté dans sa mission administrative d’un secrétariat, d’un chef de service qualité et de deux fondés de pouvoirs.

2- Les organes d’exécution

Les organes d’exécution sont d’une part, les postes rattachés et d’autre part, les différents services que compte la Trésorerie Générale de Yamoussoukro. En effet, les postes comptables rattachés dirigés par des responsables sont des structures d’exécution placées sous la direction du Trésorier Général, à qui, ils sont tenus de rendre compte de leurs opérations.
Les différents services de la TGY ont une organisation et leur fonctionnement propres en rapport avec la mission spécifique qui leur est assignée.

II-  FONCTIONNEMENT
Les services de la TGY, au nombre de douze(12), peuvent être  subdivisés en trois catégories que sont : les services opérationnels, les services de contrôle, et les services auxiliaires.

Read 7942 times